Le Journal Le Parisien revient sur l’Opération Connexion d’Urgence

Le 22 janvier 2021, le journal le Parisien revient sur l’opération « Connexion d’Urgence » mise en place par les équipes de Break Poverty, en partenariat avec le Collectif Mentorat et Emmaus Connectpour répondre aux besoins d’une jeunesse défavorisée peinant à pouvoir suivre ses cours à distance. 

Le média met en avant la visite très attendue du secrétaire d’Etat chargé de l’enfance, Adrien Taquet, au sein d’un foyer de jeunes à Chevilly-Larue et à l’occasion de la Journée internationale de l’éducation.
 Il  déclare en toute transparence que « pendant les premières semaines du confinement les enfants n’ont pas pu suivre les cours à distance ». En effet, le manque de matériel les empêchait d’étudier, et ces derniers devaient se relayer pour avoir accès à un même ordinateur. 
 
Le projet « Connexion d’Urgence » est vu par le secrétaire d’Etat comme une « formidable opportunité d’accélérer le numérique » tout en rappelant que l’accompagnement et la connexion internet sont des éléments essentiels pour leur permettre d’étudier à distance.

Ce dispositif s’ancre dans la lutte pour l’égalité des chances et contre la fracture numérique qui menace l’avenir des jeunes les plus vulnérables. « Dans l’esprit de tout le monde, la fracture numérique était réservée aux séniors (…) Le confinement nous a fait constater de manière brutale que c’était loin d’être le cas« , déclare Valérie Daher, Directrice de Break Poverty Foundation.

 

Retrouvez l’article du Parisien ici.
Crédits photos : Le Parisien.


Urgence Ukraine : venons en aide aux enfants victimes du conflitFAITES UN DON