La mairie de Béthune

La fondation Break Poverty déploie son dispositif de lutte contre la pauvreté des jeunes à Béthune

La fondation Break Poverty était à Béthune jeudi 23 mai pour le lancement de la Dotation d’Action Territoriale. Une vingtaine d’entreprises locales étaient réunis pour découvrir ce dispositif ambitieux et les 12 projets sélectionnés par la Fondation.

Béthune : 1 000 jeunes en situation chronique de pauvreté

En France, le nombre de personnes pauvres n’a cessé d’augmenter au cours des dix dernières années. Ce sont aujourd’hui 9,8 millions d’individus (soit 14% de la population française) qui vivent sous le seuil de pauvreté. Et la ville de Béthune et une partie de ses habitants connaissent ce fléau. Le taux de pauvreté y est deux fois plus élevé que la moyenne nationale et atteint même 45% dans le quartier du Mont-Liébaut, un des deux quartiers prioritaires de la ville. 20% de la population est au chômage, et ce chiffre atteint 40% lorsque l’on s’intéresse aux jeunes de 15 à 24 ans.

Malgré les nombreuses initiatives mises en place par la municipalité et les associations locales, une part importante de jeunes est plongée dans une situation de précarité dont elle peine à se sortir : au total, on estime que près de 1 000 jeunes sont confrontées à des situations chroniques de pauvreté et d’exclusion.

La fondation Break Poverty et la municipalité de Béthune ont choisi de travailler main dans la main pour donner un avenir à ces 1 000 jeunes en soutenant des projets associatifs transformants. Au-delà des programmes déjà existants à Béthune, la Dotation d’Action Territoriale pourrait permettre d’attirer de nouveaux projets afin d’apporter de nouvelles solutions aux problématiques rencontrées par la jeunesse du territoire.

Lancement de la Dotation d’Action Territoriale à Béthune

Pour aider ces 1000 jeunes en situation d’extrême précarité, la fondation Break Poverty a décidé de déployer son dispositif de Dotation d’Action Territoriale dans la ville de Béthune. Après avoir identifié les priorités en matière de lutte contre la pauvreté des jeunes à Béthune, la Fondation a sélectionné 12 projets pertinents pour faire face aux principaux besoins identifiés sur le territoire. Six d’entre eux agissent déjà sur Béthune et vont pouvoir changer d’échelle : un collège zéro décrocheur, une association qui accompagne des jeunes décrocheurs par l’expression artistique et leur permet de trouver leur voie, un acteur de l’insertion qui forme des jeunes sans diplôme aux filières en tension, un garage solidaire qui lève les freins à la mobilité des jeunes en recherche d’emploi, etc. Les six autres, qui déploient leurs actions dans d’autres villes de France, souhaitent pouvoir s’implanter à Béthune et venir compléter l’offre associative locale pour aider toujours plus de jeunes en situation de grande pauvreté et d’exclusion : une association permettant de mieux accompagner les jeunes enfants dans leur développement, un acteur qui développe du soutien scolaire pour les écoliers et collégiens, une association qui sensibilise les jeunes filles aux métiers du numérique, etc.

Une soirée de lancement le 23 mai 2019

Après avoir été déployé à Romans-sur-Isère en 2018 et à Nantes en avril dernier, c’est désormais à Béthune que le dispositif de la Fondation est lancé. Une vingtaine d’entreprises locales ont répondu présent à l’invitation de Break Poverty Foundation le 23 mai dernier et ont pu découvrir les 12 projets sélectionnés. Elles se sont montrées très réceptives et intéressées par la démarche. Break Poverty Foundation espère qu’un maximum de projets pourra être financé grâce à leur soutien.

La prochaine étape consistera à rencontrer individuellement les chefs d’entreprises présents à la soirée de lancement mais aussi ceux qui n’ont pu se rendre disponibles afin de leur permettre de s’engager auprès d’un ou plusieurs projets.

Enfin, une réunion de bilan sera organisée le 8 juillet prochain pour faire le point sur l’engagement des entreprises dans le dispositif et pour connaître les projets financés !

Pour recevoir la présentation de la réunion du 23 mai vous pouvez contacter la fondation Break Poverty à l’adresse mail suivante : lhirard@breakpoverty.com.
Contact presse : Valerie Daher, vdaher@breakpoverty.com, 06 70 01 58 34.