Pauvreté et soutien à la petite enfance

Empêcher qu’un enfant pauvre aujourd’hui ne devienne un adulte pauvre demain, tel est le premier enjeu de la lutte contre la pauvreté. Cet enjeu est d’autant plus important que la France est devenue le pays du déterminisme social, celui où l’enfant qui naît pauvre, reste pauvre. Il est urgent de redonner les moyens à chaque enfant de sortir de ce cercle vicieux de la pauvreté et pour cela, la première étape est de favoriser son éveil dès le plus jeune âge.

Le constat des experts est sans appel : tout se joue avant la maternelle. Et pourtant, rares sont les dispositifs visant à soutenir la petite enfance défavorisée. Il est désormais urgent de développer des programmes d’accueil et d’éveil de la petite enfance, afin de donner aux plus jeunes l’espoir de se construire hors de la pauvreté.

L’aide à la petite enfance en contexte collectif

Parce qu’il faut favoriser le développement complet de l’enfant et son apprentissage du langage, l’accueil dans les crèches ou par les assistantes maternelles est un levier essentiel de lutte contre les inégalités sociales. Or aujourd’hui, les enfants issus de milieux défavorisés ont un accès trop limité à des modes de garde adaptés.

Selon une étude publiée par la DREES en 2014 : « pour les 20 % de familles les plus modestes, le taux d’enfants accueillis à titre principal en crèche est de 5 % ; ce taux monte à 22 % pour les enfants des familles les plus aisées ».

Il est donc essentiel de revoir les critères d’attribution des places en crèche, mais aussi de développer des lieux d’accueil adaptés aux contraintes de vie des familles les plus vulnérables (horaires décalés par exemple). Par ailleurs, ces lieux d’accueil doivent aussi être des lieux d’éveil éducatifs afin que ces enfants aient les meilleures chances de réussite à l’école.

L’accompagnement des parents pour soutenir la petite enfance

Au-delà de l’accueil en contexte collectif ou individuel il est important de pouvoir offrir aux parents les plus défavorisés les moyens de les accompagner et de les soutenir dans leur parentalité. On ne s’improvise pas père ou mère. Cet apprentissage démarre dans sa propre enfance et se réalise lorsqu’on devient parent. Ce parcours est d’autant plus compliqué que l’on se trouve en situation de pauvreté. Chaque jour est un combat. Isolement et précarité rendent la tâche des parents encore plus difficile. C’est pour cela qu’il est essentiel d’offrir aux familles les plus vulnérables un soutien dans leur parentalité et d’accompagner l’éveil de leurs enfants.

L’aide à la petite enfance et le soutien de leurs parents : deux axes indissociables

Développement des crèches et lieux d’accueil dans les quartiers populaires comme dans les territoires ruraux, amélioration de l’accompagnement par les différents services professionnels, mise en place d’ateliers de soutien à la petite enfance dans les quartiers prioritaires des villes, … voici quelques exemples de pistes suivies par Break Poverty pour soutenir la petite enfance.

Break Poverty Foundation s’engage à apporter son soutien à la petite enfance en sélectionnant des projets aux solutions innovantes, visant à donner aux jeunes enfants issus de tous les milieux les meilleures chances de se construire et de devenir des enfants et des adultes épanouis.

Pour recevoir nos actualités, inscrivez-vous à notre newsletter.