La Grande Cause de Protection de l’Enfance : Comment protéger les enfants contre toutes les formes de violences ?

Emergence d’une consultation nationale :

En France, près de 3 millions d’enfants vivent sous le seuil pauvreté : c’est plus d’un enfant sur cinq qui sont considérés comme pauvres. Ces chiffres sont douloureux et souvent encore méconnus, mais ils reflètent une réalité qu’on ne peut pas ignorer.

Derrière ces 3 millions d’enfants, il y a des millions de drames humains. Un enfant pauvre en France est souvent condamné à devenir un adulte pauvre. Il faut en moyenne 6 générations dans notre pays pour qu’un descendant de famille pauvre atteigne le revenu médian. Quelle pire violence pour un enfant que d’être condamné à la pauvreté ?

La crise sanitaire, et particulièrement le confinement, ont aggravé la situation des enfants pauvres, et il est urgent d’unir nos forces et d’agir collectivement pour lutter contre ce fléau : “Comment protéger les enfants contre toutes les formes de violences, et notamment la pauvreté ?”

C’est pour répondre à cette question, animée par l’objectif de mobiliser la société civile dans la lutte contre les violences faites aux enfants, que la plateforme citoyenne Make.org annonce le lancement, en mars 2020, de la Grande Cause, avec le soutien de M. Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé en charge de la protection de l’enfance (cliquez ici pour visionner le discours du Secrétaire d’Etat), et en partenariat avec la Fondation Kering, la Banque Postale, Mediatransports, Bayard Jeunesse et l’ensemble des associations et médias.

Dans un communiqué de presse en date du 19 novembre 2019, le Secrétaire d’Etat rappelle l’engagement de la France à “assurer à l’enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être”, selon la Convention des droits de l’enfant dont l’Etat est signataire.

Les résultats de ces consultations permettront de faire émerger des solutions à travers ces Grandes Causes.

Des convictions communes, une mobilisation plus forte

La fondation Break Poverty a pour ambition d’identifier les causes de la pauvreté pour comprendre et lutter contre les formes d’inégalités qui touchent la jeunesse, notamment les enfants : chacun d’entre eux mérite d’avoir les mêmes chances de réussite.

« La mobilisation de l’ensemble de la société (…) permettra de trouver un mode d’expression démocratique innovant, concret et plus que jamais nécessaire à l’heure actuelle » déclare Adrien Taquet lors de l’annonce du lancement de la Grande Cause. C’est parce que nous partageons ces convictions que nous participons à cette grande coalition réunissant des centaines de milliers de citoyens, des associations, des entreprises, autour d’un programme de 3 ans, pour agir concrètement, avec un réel impact national, sur un sujet d’intérêt général.

Break Poverty a soumis plusieurs propositions, traitant par exemple de la nécessité de développer un parrainage pour épauler les jeunes durant leur parcours, de l’accompagnement des enfants défavorisés tout au long de leur orientation, ou encore de la création d’une place en crèche pour tous les enfants issus de familles monoparentales. Ces dernières ont pour but de lutter ensemble contre le déterminisme social et les inégalités des chances dont sont victimes nos jeunes, et nombre d’entre elles ont obtenu un grand soutien de la part des premiers votants, remontant ainsi en haut de la liste des votes.

Aujourd’hui nous faisons appel à vous, citoyens et citoyennes, pour maintenir cet engagement qui nous tient à cœur, plus, qui fait vivre nos ambitions communes : il faut continuer à se mobiliser pour que ces idées voient le jour, car rien ne peut se concrétiser sans votre participation massive.

Chacun a un rôle à jouer pour que, ensemble, nous puissions changer les choses : Vous pouvez dès à présent, et jusqu’au 9 novembre 2020, vous rendre sur la plateforme de vote pour choisir les propositions qui vous semblent les plus urgentes.

 

Communiqué de presse du 19 novembre 2019

Plateforme de vote

Adrien Taquet présente La Grande Cause



Un autre virus se transmet en France : la pauvreté.J'AGIS
+