Photo de groupe avec les référents, partenaires et entreprises porteurs de la DAT et le logo Break Poverty.

Journée nationale de la Dotation d’Action Territoriale

 

Sous la houlette de Break Poverty Foundation, 42 territoires ont décidé de combattre la pauvreté de leurs jeunes en mobilisant leurs entreprises. Cette initiative unique en France s’appelle la Dotation d’Action Territoriale. Les 28 et 29 septembre derniers, les représentants de ces 42 territoires se sont réunis à Paris pour faire un point d’avancée sur ce dispositif qui doit permettre à 100 000 jeunes défavorisés de sortir de la pauvreté !

Les 42 territoires porteurs de la Dotation d’Action Territoriale (DAT) se sont réunis les 28 et 29 septembre avec Break Poverty Foundation, dans les locaux de la Fondation d’entreprise VINCI pour la Cité, partenaire de ce projet.

Grâce à vous, d’ici 2026, nous allons accompagner 100 000 jeunes défavorisés vers un meilleur avenir. Ensemble, nous pouvons vraiment changer la donne.

Denis Metzger, Président-Fondateur de Break Poverty Foundation

Avec la Dotation d’Action Territoriale, Break Poverty Foundation mobilise les entreprises des territoires aux côtés des pouvoirs publics et des associations pour trouver des solutions pour les enfants et les jeunes « précarisés ».

On ne peut pas penser la lutte contre la pauvreté des jeunes sans traiter la pauvreté des territoires. Notre pays a besoin d’avoir une jeunesse en santé, des territoires en santé. Par votre action et notre action conjuguées, vous participez à la lutte contre les inégalités de destin. Vous faites une mission extraordinaire.

Christian Forterre, Commissaire à la lutte contre la pauvreté en Île-de-France

A l’occasion de cette rencontre, Christophe Sanchez, Directeur des Programmes de Break Poverty Foundation, a rappelé les marqueurs de la pauvreté des jeunes : 1 jeune sur 4 est pauvre et il faut en moyenne 6 générations pour sortir de la pauvreté. L’écart entre les enfants de milieux défavorisés et de milieux aisés se creuse dès le plus jeune âge et tout au long du parcours scolaire.

Pour lutter contre ce déterminisme, il est nécessaire de rétablir l’ascenseur social. En mobilisant les entreprises locales pour financer des projets associatifs qui mènent des actions à fort impact auprès des jeunes, les 42 territoires engagés dans la DAT créent des synergies inédites. Avec en moyenne 540 000€ collectés sur 3 ans par territoire auprès des entreprises locales, ce sont 2 500 jeunes qui sont ciblés en moyenne par territoire et 75% d’entre eux connaissent une évolution positive.

Les jeunes ont une image négative des chefs d’entreprise et les chefs d’entreprise ont aussi des clichés sur les jeunes de milieux défavorisés. Quand on crée la rencontre, ça humanise l’entreprise, et les jeunes se disent que le monde du travail c’est aussi pour eux.

Anne-Flore Couronné, Responsable Grand-Ouest de la Fondation d’entreprise VINCI pour la Cité

A l’occasion d’une table ronde réunissant plusieurs partenaires locaux de la DAT, des chefs d’entreprises ont partagé les raisons de leur engagement dans une telle démarche et la nécessité de mobiliser plus largement les acteurs économiques des territoires pour la jeunesse défavorisée.

Pour une entreprise, les jeunes de son territoire, ce sont ses futurs clients, ses futurs fournisseurs, ses futurs salariés. Investir pour que les jeunes de son territoire aillent bien, aillent mieux, c’est un investissement formidable.

Luc Vendeville, ancien Directeur Général de ThyssenKrupp Electrical Steel, chef d'entreprise engagé
dans la DAT de Béthune.

Etre une entreprise actrice de son territoire, c'est créer un collectif professionnel aligné sur ses valeurs, co-construire et donner du sens à ses actions.

Julien Manseau, Directeur associé de Rainbow Partners, engagé dans la DAT de Vaulx-en-Velin

Un dernier temps fort de cet évènement fut la rencontre entre les représentants des territoires porteurs de DAT et certaines associations financées par ce dispositif.

La DAT permet de créer le terreau propice à notre développement sur les territoires, d'intégrer un écosystème complet et offre une légitimité pour nouer des partenariats en local.

Justine Fesneau, Fondatrice de Pas à Pas, l'Enfant

Pour nous porteurs de projet, la DAT fait vraiment la différence. Cette méthodologie est super efficace et nous fait gagner un temps précieux. La DAT a fait gagner notre action en lisibilité et en crédibilité sur le territoire.

Gaetan Le Manchec, Directeur d'activités chez Aurore

Ces deux journées riches en échanges et rencontres ont ainsi mis à l’honneur les synergies entre acteurs créées par la DAT.

C'est votre mobilisation qui fera la différence dans la vie de ces jeunes. La DAT, c'est Break Poverty qui l'a créée, mais c’est vous qui la faites vivre.

Valérie Daher, Directrice Générale de Break Poverty