Covid-19 : L’Épicerie Sociale et Pédagogique soutenue par la Fondation Break Poverty se mobilise

Dans un contexte de confinement imposé le 16 mars dernier, les plus démunis font souvent face à des difficultés accrues. Face à cette situation, l’Épicerie sociale et pédagogique de Romans-sur-Isère poursuit ses activités afin de leur venir en aide.

Confrontée à la pandémie et aux nécessaires mesures de confinement, l’Épicerie sociale et pédagogique a pu rester ouverte. Elle assure en effet un soutien alimentaire au caractère « indispensable » à la vie de la Nation. Un caractère indispensable lié aux familles vulnérables accueillies qui sont d’autant plus affectées par la crise sanitaire.

Concilier distribution alimentaire et protection sanitaire

La structure a par la même réorganisé son fonctionnement et ses services. Elle concilie en cela la poursuite des activités de distribution alimentaire et la nécessaire protection sanitaire de ses clients et bénévoles.

  • Tant le suivi des projets individuels que la vente directe forment à l’heure actuelle des objectifs secondaires. A l’inverse, la distribution de paniers de produits secs (huiles, farine, sucre, plats cuisinés) constitue la priorité. Le nombre de bénévoles n’est en effet pas suffisant pour garantir l’approvisionnement et la distribution de produits frais.
  • Une salariée et deux bénévoles demeurent mobilisés sur le site afin de distribuer les paniers tout en évitant les contacts. Les bénévoles présents n’ont pas pu être équipés de masques. Cependant, chacun s’attache aux consignes de distanciation et de désinfection, a pu nous confirmer Jean-Yves Polo d’Ambrosio, coprésident de l’Épicerie.

Une inquiétude réelle face à la fermeture temporaire d’associations structurantes

Jointe par téléphone, Catherine Pokos, responsable de l’approvisionnement, s’est dite également préoccupée par l’arrêt des activités de certaines associations. La fermeture -annoncée temporaire- des Restos du Cœur, d’Oasis ou encore du Secours Catholique pourrait aggraver la fragile situation de certaines familles modestes.

Ces fermetures sont d’autant plus inquiétantes que beaucoup de ces familles ne peuvent plus compter sur la cantine scolaire le midi. Elles ont dès lors besoin d’un soutien alimentaire plus important. En conséquence, l’ Épicerie a décidé de venir en aide, au-delà de ses inscrits, aux familles en situation de grande précarité qui se présenteraient à son local.

L’Épicerie a accueilli avec beaucoup de soulagement le lancement par le gouvernement de la plateforme « Réserve Civique ». Elle invite les romanais de moins de 70 ans à s’y rendre afin de soutenir les associations en manque de bénévoles.

Toute l’équipe de Break Poverty est, plus que jamais, très fière de soutenir cette association.  Un grand merci à tous les donateurs qui nous apportent leur soutien dans le cadre de ce programme. Les besoins sont immenses, votre aide est précieuse.



Un autre virus se transmet en France : la pauvreté.J'AGIS
+