Qu’est-ce que le décrochage scolaire ?

Chaque année, près de 100 000 jeunes quittent le système scolaire français sans diplôme. Les conséquences de telles sorties précoces sont dramatiques tant l’absence de diplôme est synonyme de chômage ou d’emplois précaires. Depuis 2008, le Gouvernement a fait de la lutte contre le décrochage scolaire une priorité nationale en matière d’éducation.

Comment définir le décrochage scolaire ?

Selon le CNESCO (Conseil national d’évaluation du système scolaire), le décrochage scolaire peut se définir comme la « non-poursuite d’études avant l’achèvement de la scolarité secondaire ».

Le décrochage scolaire est un processus qui suit plusieurs étapes :

  1. Des difficultés scolaires précoces qui apparaissent dès l’école primaire ;
  2. Des problèmes de comportement qui se manifestent à l’école primaire et plus encore dans le secondaire ;
  3. Un absentéisme de plus en plus fréquent ;
  4. Le décrochage du jeune, en fin de collège ou plus généralement au lycée.

Combien de décrocheurs scolaires en France ?

Plusieurs indicateurs existent pour mesurer le nombre de décrocheurs scolaires. En France, on utilise le taux de sortants sans diplômes comme mesure de référence. Celui-ci indique le nombre de jeunes de plus de 15 ans ayant quitté le système scolaire au cours de l’année sans diplôme (hors brevet des collèges).
En 2015, 13% des jeunes étaient concernés par une sortie sans diplôme, ce qui représente 100 000 décrocheurs scolaires en France.

Comment prévenir le décrochage ?

Depuis 2015, la prévention du décrochage scolaire est devenue une priorité nationale, pour agir plus efficacement, en amont du phénomène. Elle prend la forme de plusieurs mesures déployées dans toutes les académies : outils de repérage et de suivi, formation des professionnels de l’éducation, implication des parents dans le parcours de l’enfant, parcours aménagés, réorientation facilitée, etc.

Comment lutter contre le décrochage ?

Une fois le jeune décrocheur repéré, un organisme d’accueil l’accompagne dans l’élaboration de son projet et le suit dans son parcours pour lui permettre d’accéder à un retour en étude, une remise à niveau et/ou une insertion professionnelle. Les dispositifs les plus connus sont le réseau des écoles de la deuxième Chance, les structures de retour à l’école (micro-lycée, Lycées de la nouvelle chance, etc.) ou encore les EPIDE (Etablissement pour l’insertion dans l’emploi)