Soutenir la petite enfance

Notre diagnostic

  1. Les enfants nés dans des familles précaires ont plus de risques de développer des retards de développement (physiques et cognitifs) 1
  2. Facteur aggravant, les familles les plus démunies fréquentent moins les structures facilitant l’éveil de leurs enfants : 5% des enfants des familles modestes sont gardés en crèches contre 22% des enfants des familles les plus aisées 2
  3. Des écarts d’apprentissage importants dès l’entrée à l’école : 500 mots d’écart à l’entrée en CP entre les enfants de familles modestes et ceux de familles aisées 3
  4. Un retard de développement qui a un impact durable sur la réussite scolaire et professionnelle des jeunes : 47% de personnes accèdent à un emploi qualifié suite à un accompagnement renforcé durant la petite enfance (dispositif Abecedarian testé aux Etats-Unis dans les années 1970) contre 27% chez les personnes n’en ayant pas bénéficié 4

Notre objectif

La Break Poverty Foundation s’engage pour offrir les mêmes conditions d’éveil aux enfants de familles modestes qu’aux enfants de familles aisées.

Le type d’intervention que nous pouvons soutenir

  • Les dispositifs d’éveil (cognitif, langagier, etc.) innovants pour renforcer les capacités d’apprentissage de l’enfant dès le plus jeune âge
  • Les dispositifs de soutien à la parentalité permettant aux parents les plus démunis d’accompagner l’éveil de leurs enfants
  • Le développement de lieux d’accueil individuel et collectif adaptés aux contraintes de vie des familles les plus vulnérables (niveau de vie, horaires décalés, maîtrise de la langue, etc.)

1 Direction de la santé publique (2011), les inégalités sociales de santé, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal
2 DREES (2017), Le choix de la crèche comme mode d’accueil, entre bénéfices pour l’enfant et adaptation aux contraintes
3 Délégation Interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté (2018), Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté
4 Terra Nova (2017), Investissons dans la petite enfance – l’égalité des chances se joue avant la maternelle