Les différents indicateurs d’inégalités économiques et sociales

« Inégalités : la crise sanitaire, ses privilégiés et ses oubliés » (Le Monde – 03/06/21), « Epargne, patrimoine, pauvreté : une année riche en inégalités en France » (Libération – 02/06/21)… pas une semaine ne s’écoule en France sans qu’un article de presse portant sur les inégalités ne soit publié. Mais de quoi parle-t-on réellement ? Que sont les inégalités ? Et surtout, comment sont-elles mesurées ?

Les inégalités monétaires

Parmi les inégalités monétaires, on dissocie les inégalités de flux (qui concernent les revenus) et les inégalités de stock (qui concernent le patrimoine).

Inégalité de flux : les revenus

L’indicateur de référence pour mesurer les inégalités de revenus en France, c’est le ratio Palma. En effet, ce ratio permet de comparer d’un coup d’œil les revenus perçus par les 10% les plus aisés aux revenus perçus par les 40% les moins aisés.

Quelle est l’utilité du ratio Palma ?

Il permet de mettre en avant le rapport entre le haut de la distribution et les bas revenus. Plus le ratio est bas, plus le pays est égalitaire ! Il est utile notamment pour comparer la situation de la France avec celle d’autres pays, une position intermédiaire en l’occurrence : moins inégalitaire que les pays latins et anglo-saxons, mais plus inégalitaire que les pays nordiques et scandinaves

insérer échelle des trophées ? voir avec Morgane

Quelle était la situation il y a 20 ans ? Il y a 50 ans ? Répondre à cette question permet de se rendre compte des progrès accomplis ou non. C’est alors l’évolution de ce type d’indicateur qui doit attirer notre attention !

Pendant la période d’après-guerre, inégalités de revenus ont eu tendance à se réduire. La part de la population avec le niveau de revenus le plus faible étant la plus touchée par la vague de chômage partiel et de licenciements économiques provoqués par la crise sanitaire, un augmentation de cet écart est à craindre dans les prochaines années.

Inégalité de stock : le patrimoine

Le patrimoine, c’est l’ensemble des biens qu’une personne possède, incluant des droits et des actions. Pour appréhender ce type d’inégalités, il suffit d’analyser la concentration du patrimoine parmi la frange de la population la plus fortunée :

16%

1% des mieux dotés en patrimoine possèdent 16% de la masse totale de patrimoine brut.

33%

1% des mieux dotés en patrimoine possèdent 16% de la masse totale de patrimoine brut.

46%

1% des mieux dotés en patrimoine possèdent 16% de la masse totale de patrimoine brut.

Ces inégalités de stock sont déterminantes ! En effet, c’est en grande partie par le biais de la transmission de patrimoine (à travers l’héritage), que ces inégalités se reproduisent au fil du temps et des générations.