Un autre virus se transmet en France :
la pauvreté.

La crise sanitaire provoquée par le Covid19 a creusé encore davantage les inégalités sociales en France, notamment pour les jeunes les plus vulnérables.

Les équipes de la Fondation Break Poverty se battent chaque jour pour sortir les enfants de la pauvreté, en soutenant des programmes à fort impact  afin de leur offrir un avenir meilleur.

Parce que chaque enfant compte, ne laissons pas ce virus de la pauvreté se répandre. Agissons ensemble pour ne pas sacrifier une nouvelle génération !

Un autre virus se transmet en France :
la pauvreté.

Lire plus

La crise sanitaire provoquée par le Covid19 a creusé encore davantage les inégalités sociales en France, notamment pour les jeunes les plus vulnérables.

Les équipes de la Fondation Break Poverty se battent chaque jour pour sortir les enfants de la pauvreté, en soutenant des programmes à fort impact  afin de leur offrir un avenir meilleur.

Parce que chaque enfant compte, ne laissons pas ce virus de la pauvreté se répandre. Agissons ensemble pour ne pas sacrifier une nouvelle génération !

Des solutions existent !

Pour ne pas laisser la crise sanitaire du Covid19 condamner notre jeunesse, des solutions existent. Nos équipes d’experts ont bâti des programmes autour de 4 axes prioritaires :

Le soutien pédagogique pendant la crise COVID19

Chiffres clés : entre 5 et 8% des enfants les plus pauvres ont perdu tout contact avec leur professeur pendant le confinement. Aujourd’hui, seulement 1 enfant sur 5 a repris le chemin de l’école. Pour les autres, et notamment les plus défavorisés, la rupture avec l’école continue.

Objectifs : Fournir, dans les plus brefs délais, un ordinateur et une connexion à internet à des milliers de jeunes défavorisés afin qu’ils puissent poursuivre leur scolarité

La lutte contre le décrochage scolaire

Chiffres clés : Les jeunes issus de milieux modestes rencontrent plus de difficultés scolaires : parmi les 200 000 décrocheurs scolaires chaque année, 48% sont des enfants d’ouvriers contre 4% d’enfants de cadre.

Objectifs : Soutenir des dispositifs de soutien scolaire, de mentorat, d’orientation scolaire afin de prévenir le décrochage scolaire des jeunes les plus vulnérables.

L’insertion professionnelle

Chiffres clés : On constate en France une mobilité sociale qui stagne pour les plus démunis : un enfant de cadre supérieur a 4,5 fois plus de chance qu’un enfant d’ouvrier d’appartenir aux 20% les plus aisés.

Objectifs : Soutenir les dispositifs d’accès et d’insertion dans l’emploi des jeunes issus de milieux modestes (formation qualifiante, remise à niveau, accompagnement à la création d’entreprises, coaching individualisé…)

La petite enfance

Chiffres clés : un enfant de famille modeste maîtrise en moyenne deux fois moins de mots de vocabulaires qu’un enfant issu de famille aisée à l’entrée en CP

Objectifs : Offrir les mêmes conditions d’éveil aux enfants de familles modestes qu’aux enfants de familles aisées afin de prévenir les retards de développement

Newsletter

Avec vous et grâce à vous, nous voulons atteindre 100.000 jeunes bénéficiaires d’ici fin 2022.

Pour suivre nos programmes et notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Des solutions existent !

Pour ne pas laisser la crise sanitaire du Covid19 condamner notre jeunesse, des solutions existent. Nos équipes d’experts ont bâti des programmes autour de 4 axes prioritaires :

Le soutien pédagogique pendant la crise COVID19

Chiffres clés : entre 5 et 8% des enfants les plus pauvres ont perdu tout contact avec leur professeur pendant le confinement. Aujourd’hui, seulement 1 enfant sur 5 a repris le chemin de l’école. Pour les autres, et notamment les plus défavorisés, la rupture avec l’école continue.

Objectifs : Fournir, dans les plus brefs délais, un ordinateur et une connexion à internet à des milliers de jeunes défavorisés afin qu’ils puissent poursuivre leur scolarité

La lutte contre le décrochage scolaire

Chiffres clés : Les jeunes issus de milieux modestes rencontrent plus de difficultés scolaires : parmi les 200 000 décrocheurs scolaires chaque année, 48% sont des enfants d’ouvriers contre 4% d’enfants de cadre.

Objectifs : Soutenir des dispositifs de soutien scolaire, de mentorat, d’orientation scolaire afin de prévenir le décrochage scolaire des jeunes les plus vulnérables.

L’insertion professionnelle

Chiffres clés : On constate en France une mobilité sociale qui stagne pour les plus démunis : un enfant de cadre supérieur a 4,5 fois plus de chance qu’un enfant d’ouvrier d’appartenir aux 20% les plus aisés.

Objectifs : Soutenir les dispositifs d’accès et d’insertion dans l’emploi des jeunes issus de milieux modestes (formation qualifiante, remise à niveau, accompagnement à la création d’entreprises, coaching individualisé…)

La petite enfance

Chiffres clés : un enfant de famille modeste maîtrise en moyenne deux fois moins de mots de vocabulaires qu’un enfant issu de famille aisée à l’entrée en CP

Objectifs : Offrir les mêmes conditions d’éveil aux enfants de familles modestes qu’aux enfants de familles aisées afin de prévenir les retards de développement

On a besoin de vous !

La crise sanitaire a plongé des milliers de jeunes dans une grande précarité. Il est urgent de se mobiliser !

Avec 50 €

soit 17 € après déduction fiscale

 Vous offrez un accompagnement individualisé à un jeune défavorisé pour faciliter son orientation scolaire

Avec 250 €

soit 85 € après déduction fiscale

Vous offrez à un jeune défavorisé un ordinateur, une connexion internet et un accompagnement pour éviter le décrochage scolaire pendant 3 mois

Avec 500 €

soit 170 € après déduction fiscale

Vous offrez un accompagnement à deux jeunes pendant un an via du tutorat collectif pour leur permettre de s’insérer dans le monde de l’emploi

Avec 50 €
soit 17 € après déduction fiscale

 Vous offrez un accompagnement individualisé à un jeune défavorisé pour faciliter son orientation scolaire

Avec 250 €
soit 85 € après déduction fiscale

vous permettez à un jeune défavorisé d’avoir un ordinateur, une connexion internet pendant 3 mois et un accompagnement pour éviter le décrochage scolaire

Avec 500 €
soit 170 € après déduction fiscale

vous offrez un accompagnement à deux jeunes pendant un an via du tutorat collectif pour leur permettre de s’insérer dans le monde de l’emploi

Pourquoi soutenir Break Poverty ?

La Fondation Break Poverty est l’une des seules organisations humanitaires à traiter les causes de la pauvreté afin de la prévenir durablement.

Bénéficiez d’une déduction fiscale

Cette déduction fiscale s’élève effectivement à 66 % du montant de votre don à Break Poverty Foundation dans la limite de 20 % de vos revenus imposables

100 % du don va aux actions

Nos frais de fonctionnement sont pris en charge par nos fondateurs. En conséquence, 100 % des dons perçus sont reversés à nos programmes.

Des projets innovants à fort impact social

Break Poverty finance des projets innovants et à fort impact afin de lutter contre toutes les formes d’extrême pauvreté dont sont notamment victimes les enfants.

Pourquoi soutenir Break Poverty ?

Break Poverty est l’une des seules organisations humanitaires à traiter les causes de la pauvreté afin de la prévenir durablement.

Bénéficiez d’une déduction fiscale

Cette déduction fiscale s’élève effectivement à 66 % du montant de votre don à Break Poverty Foundation dans la limite de 20 % de vos revenus imposables

100 % du don va aux actions

Nos frais de fonctionnement sont pris en charge par nos fondateurs. En conséquence, 100 % des dons perçus sont reversés à nos programmes.

Des projets innovants à fort impact

Break Poverty finance des projets innovants et à fort impact afin de lutter contre toutes les formes d’extrême pauvreté dont sont notamment victimes les enfants.

Newsletter

Pour suivre nos programmes et notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Je veux agir et je partage dès maintenant :

Je partage dès maintenant :

Un autre virus se transmet en France : la pauvreté.J'AGIS
+