Gabriel Attal, Marie Helene Thoraval, Samy Kefi-Jérôme, et Denis Metzger inaugure les locaux de la Digitale Académie

La Digitale Académie de Romans-sur-Isère inaugurée par Gabriel Attal

Hier, à Romans-sur-Isère, avait lieu l’inauguration de la Digitale Académie en présence de Gabriel Attal. Le Secrétaire d’Etat rattaché au Ministre de l’Education Nationale a effectué le déplacement pour affirmer son soutien à cette nouvelle forme d’éducation qui élargit selon lui « le champ des possibles pour notre jeunesse ».

Après avoir coupé le ruban, le Ministre a pu découvrir l’ancien local commercial en plein centre-ville de Romans, rénové grâce à la participation de la région Auvergne Rhône Alpes (à hauteur de 260 000€ sur les 400 000 € qu’aura coûté la réhabilitation) et de la Mairie de Romans. Cette visite a été l’occasion de nombreux échanges avec les jeunes inscrits dans cette école d’un nouveau genre.

« Si tu ne vas pas à l’Université, l’Université vient à toi » : un slogan qui en dit long sur les ambitions de la Digitale Académie : permettre à des jeunes, qui ne peuvent se rendre à l’Université pour des raisons économiques ou sociales, d’entreprendre les études supérieures de leur choix, sans auto-censure ni compromis. En effet, plus de 3 000 formations sont disponibles à distance, via la plateforme du CNED (Centre National d’Enseignement à Distance). De quoi satisfaire ces étudiants aux aspirations bien différentes : depuis son ouverture il y a deux semaines, plusieurs jeunes se sont inscrits en préparation du concours de Moniteur-Educateur alors que d’autres ont décidé de suivre des formations de mécanique, ou encore un BTS informatique.

Grâce à l’accompagnement d’Accès, l’Université Populaire romanaise, et particulièrement grâce à Sarah Villani, la coordinatrice de la Digitale Académie, les étudiants inscrits bénéficieront d’un suivi personnalisé afin de prévenir du décrochage. Dans ces structures, les taux de réussite avoisinent les 80%, contre 30% seulement pour les formations à distance classiques : de quoi envisager sereinement ses études supérieures.

« Une petite révolution » pour Sami Kéfi-Jérôme, Vice-Président de la Région Auvergne Rhône Alpes qui y voit un signe que le digital « peut créer un nouveau mode de vie et d’apprentissage. Au contraire d’un numérique qui isole et qui dévitalise, il créé ici des lieux de rencontre ».

Une réussite qui n’aurait pas été possible sans la mobilisation des entreprises de la région dans le cadre de la Dotation d’Action Territoriale. En effet, Romans-sur-Isère a été sélectionné en 2018 comme le territoire pilote de l’implantation du dispositif par Break Poverty Foundation. L’objectif : faire en sorte que les entreprises prennent toute leur part dans la lutte contre la pauvreté des jeunes sur leur territoire en finançant des projets porteurs de sens et offrant une solution innovante à ces problématiques. Car comme le rappelle Gabriel Attal, « Si l’Etat est peut-être garant de l’intérêt général, il n’a pas le monopole de son accomplissement ». 10 entreprises romanaises ont donc été mobilisées par Break Poverty pour devenir mécènes de la Digitale Académie et financer pendant 3 ans les frais de fonctionnement de la structure. Grâce à elle, 90 jeunes pourront bénéficier de ce dispositif.

Un grand merci à tous les partenaires mobilisés sur ce projet : association Accès, Mairie de Romans sur Isère, Région Auvergne-Rhône-Alpes, le réseau RITLES, Saint-Jean, Framatome, Krohne, C’PRO, Fondation d’Entreprise Vinci pour la Cité, VTD, Routière Chambard, Mc Donalds, Sodimas et le Crédit Agricole.

En savoir plus